Sotchi 2014
75 jours
Rio 2016
-835 jours
Pyeongchang 2018
-1388 jours
AAMODT Kjetil André (1971) Norvège / Ski alpin
Celui qui « ne tombe presque jamais » comme ses adversaires l’admettent volontiers sait mieux que quiconque mobiliser ses énergies pour les grands événements. Avec près de vingt médailles gagnées aux Jeux olympiques et aux championnats du monde, le skieur norvégien démontre qu’il est le plus grand champion de se génération. C’est à Albertville en 1992 qu’il devient le porte-drapeau de son pays en remportant le super G. Quelques jours plus tard, il remporte une deuxième médaille en prenant la troisième place du slalom géant. Un authentique exploit quand on sait que quelques semaines avant ces Jeux, atteint de mononucléose, il avait perdu onze kilos.
Deux ans plus tard, aux Jeux de Lillehammer, devant son public, Kjetil André déçoit. Il ne peut faire mieux que deuxième de la descente et du combiné. Cela lui vaudra tout de même deux médailles d’argent. Il se consolera en remportant la coupe du Monde, cette année-là. Bien que n’ayant pas remporté la moindre médaille à Nagano en 98, le Norvégien Kjetil André Aamodt est devenu le skieur le plus titré de l'histoire en remportant à Sankt Anton en Autriche en 2001 son troisième titre mondial consécutif du combiné. Il fera encore bien mieux lors des Jeux de Salt Lake City en 2002 en s’imposant dans le combiné pour la première fois aux Jeux et deux jours plus tard dans le Super G remportant ainsi sa troisième médaille d’or. Insatiable, il est de nouveau en piste à Turin en 2006. C’est là qu’il s’impose dans Super G pour la troisième fois de sa carrière aux Jeux et pour conclure avec un quatrième titre olympique.




Copyright Dicolympic - Contact - Conception WFHCustoms