Sotchi 2014
69 jours
Rio 2016
-840 jours
Pyeongchang 2018
-1394 jours
CHINE
C'est en 1948 que la Chine entre dans le concert des nations olympiques lors des Jeux de Londres. Dans le même temps, l'ex-Urss, autre pays communiste phare, diffère son entrée dans le mouvement sportif mondial de quatre années. C'est en gymnastique et en natation que les chinois s'affirment parmi les meilleurs mondiaux. Les nageuses chinoises, qui sont préparées par d'anciens entraîneurs est-allemands, en font la démonstration lors des Jeux de Barcelone en 1992. Tout naturellement, un parfum de dopage flotte sur leurs performances. La Chine a choisi le sport pour sortir de son isolement diplomatique. Pékin était d'ailleurs candidate à l'organisation des Jeux de 2000. Elle est battue de peu par Sydney, principalement en raison du non respect des droits de l'homme dans ce pays. Pékin, de nouveau candidate pour 2008 a fini par obtenir l'organisation des Jeux. C'est aussi pour cela que le pays s'est engagé dans un vaste plan de lutte contre le dopage et d’une quête de l’excellence pour ces champions. Avant les Jeux de Sydney, 37 athlètes sont d'ailleurs exclus de l'équipe nationale pour des contrôles positifs. Cela n'empêchera pas les chinois de terminer au troisième rang officieux des nations avec 28 médailles d'or remportées dans des disciplines comme le badminton, le plongeon, la gymnastique, le judo, le tir, le tennis de table ou l'haltérophilie. Dans chacune d'elle, la Chine approche l'excellence. Un score que les chinois vont légèrement améliorer à Athènes en 2004 avec près un total de près de soixante médailles dont plus de la moitié en or, ils brillent désormais dans toutes les disciplines. On les retrouve sur la plus haute marche de podiums en athlétisme, en tennis ou en volley-ball. À la faveur de stages à l’étranger et de nombreuses confrontations mondiales, les athlètes chinois progressent de manière phénoménale tout en continuant à traquer le dopage.
Lors des Jeux de Pékin organisé en 2008, la Chine va même se hisser au premier rang mondial des nations avec plus de cent médailles dont cinquante et une en or. Ces Jeux feront complétement oublier la question des droits de l’homme, les téléspectateurs du monde entier ne verront qu’une cérémonie d’ouverture sublime, des Jeux très bien organisés où l’Américain Michael Phelps remportera huit médailels d’or et où le sprinter Jamaïcain Usain Bolt battra trois records du monde sur sprint court. Sur le plan économique, ces Jeux seront largement bénéficiciaires. Aux douze points de croissance annuelle, les Jeux rapporteront un point supplémentaire.
Copyright Dicolympic - Contact - Conception WFHCustoms