Rio 2016
-735 jours
Pyeongchang 2018
-1288 jours
Tokyo 2020
-2184 jours
COMMERCIALISATION
Financer des jeux olympiques coûte cher et chacune des villes organisatrices se doit de trouver les moyens de célébrer la quinzaine olympique. C'est ainsi que les états participent largement aux dépenses engagées, notamment pour les infrastructures sportives et les transports. Ce choix politique est souvent largement justifié. Les jeux accordent une publicité extraordinaire à la ville organisatrice et lui offre de plus d'énormes possibilités de développement, à court et moyen terme.Pour le reste, les sociétés commerciales accordent de larges possibilités financières aux villes organisatrices. Cela a toujours existé.Ainsi dès les jeux d'Athènes en 1896, rien n'aurait pu se faire sans le soutien d'un mécène, Georgius Averoff qui finance la restauration du stade olympique.Lors des jeux de Paris en 1924, le stade était constellé de panneaux publicitaires. Depuis, le CIO a voté une résolution qui ne permet plus la publicité à l'intérieur de l'enceinte olympique.A Los Angeles en 84, ce sont les sponsors qui s'acquittent du coût des installations sportives. C'est ainsi que tout naturellement le CIO a conclu des accords de partenariat avec des grandes multinationales afin d'assurer les financements complémentaires à l'organisation des jeux.
Copyright Dicolympic - Contact - Conception WFHCustoms