Rio 2016
-643 jours
Pyeongchang 2018
-1196 jours
Tokyo 2020
-2092 jours
FETE RELIGIEUSE
Si l'origine des Jeux rappelle un rite initiatique de nature à l'apparenter à une fête religieuse, afin d'obtenir la faveur d'un dieu (l'édification d'un temple à la gloire de Zeus au centre d'Olympie, en est le témoignage) les Jeux olympiques modernes ont tout d'une fête païenne. Ce qui prime avant tout, c'est la performance sportive et les avantages que peuvent en espérer les vainqueurs. On note malgré tout, quelques exemples où la foi des athlètes l'emporte sur le sport. Ainsi à Séoul, les sportifs israéliens se retirent de toutes compétitions, le jour du Yom Kippour. C'est encore l'américain Prinstein qui se prive d'une médaille d'or au saut en longueur des Jeux de Paris en 1900, parce que la finale se déroule un dimanche, ce qui est contraire à ses convictions religieuses. Aujourd'hui encore des sportifs se disent inspirés par Dieu et lui dédient leur succès.
Copyright Dicolympic - Contact - Conception WFHCustoms