Rio 2016
-687 jours
Pyeongchang 2018
-1240 jours
Tokyo 2020
-2136 jours
JUGE
Tous les sports sont soumis à des règlements précis. Les arbitres et les juges sont chargés de les faire appliquer. Toutefois quelques décisions peuvent prêter à contestation. C'est le cas à Los Angeles en 84 lorsque le boxeur français Christophe Tiozzo a la faveur de 3 juges sur 5. Il faut obtenir trois voix d'écart. Lors du deuxième vote les juges inversent totalement leur décision et donnent la victoire à son adversaire.
Autre cas de figure où l'impartialité des juges a été largement mise en cause : les Jeux de Londres en 1908. Tous les juges en poste étaient anglais et nombreuses furent les décisions litigieuses. C’est depuis cette date que les organisateurs des Jeux font appel à des arbitres internationaux. Désormais, comme les athlètes eux-mêmes, les juges et les commissaires prêtent serment lors de la cérémonie d’ouverture afin d’afficher leur impartialité. En dépit de ces bonnes résolutions, les erreurs d’arbitrages sont encore fréquentes. A l’occasion des Jeux d’Athènes en 2004, de nombreuses décisions ont été contestées. Il est arrivé que des médailles aient été remises à des athlètes qui durent les rendre après décision du Tribunal arbitrage du sport. L’allemande Bettina Hoy, double championne olympique du concours complet d’équitation en a été cruellement victime.
Copyright Dicolympic - Contact - Conception WFHCustoms