Rio 2016
-738 jours
Pyeongchang 2018
-1291 jours
Tokyo 2020
-2187 jours
SAMARANCH Juan Antonio (1920) Espagne / CIO
Cet ancien joueur et dirigeant de rink hockey a réalisé le rêve des catalans en plaidant la cause de sa ville, Barcelone, pour qu'elle obtienne les Jeux olympiques de 1992. Elu à la tête du comité international olympique en 1980, Juan Antonio Samaranch a dirigé l’organisation sportive internationale jusqu’en 2001.
Ancien homme d’affaire puis diplomate, Juan Antonio Samaranch était ambassadeur d'Espagne en Urss juste après le rétablissement des relations diplomatiques entre l'Urss et son pays. C'est à cette période que se déroule les Jeux de Moscou et qu'il accède aux fonctions de président du CIO.
Sous sa présidence, le Comité international olympique s'est doté de moyens politiques, économiques et sportifs de tout premier plan. Juan Antonio Samaranch a fait de cette institution une entité hautement respectée partout dans le monde. On note toutefois que sa volonté de se maintenir au pouvoir et de créer les conditions institutionnelles à cela a entaché ce noble mandat. D’ailleurs, les affaires de corruption révélée en 1998 ont fini de ternir son image même si les mises à l’écart des présumés coupables ont permis au CIO de recouvrer son autorité.
Profondément touché par le décès de son épouse pendant les Jeux de Sydney, le président du CIO a du quitter l'Australie précipitamment avant de revenir courageusement au milieu de la première semaine.
Grand amateur d'art, Juan Antonio Samaranch a contribué à doter le musée olympique de son importante collection de timbres, médailles et emblèmes sportifs.
Copyright Dicolympic - Contact - Conception WFHCustoms