Rio 2016
-650 jours
Pyeongchang 2018
-1204 jours
Tokyo 2020
-2099 jours
ROGGE Jacques (1942) Belgique / CIO
Jacques Rogge est le huitième président du CIO. Cet ancien skiffier olympique belge à la haute taille a été élu à Moscou en 2001. Il succède à l'ancien diplomate espagnol Juan Antonio Samaranch qui s'est retiré après 21 ans de présence au poste le plus élevé dans la hiérarchie sportive. Rogge a devancé le coréen Kim et le canadien Pound dans la course à la présidence. Il était le mieux placé pour tenter d'amener le CIO vers une nouvelle ère après le scandale qui avait ébranlé le mouvement olympique en 1998. Jacques Rogge exerçait jusque là la profession de chirurgien spécialisé en orthopédie. C'est le deuxième belge a accéder à la présidence du CIO après Henri de Baillet-Latour qui avait dirigé l'organisation après Pierre de Coubertin entre 1925 et 1942, l'année de naissance de Rogge. Dans sa profession de foi, Jacques Rogge a promis de protéger le mouvement olympique contre "le dopage, la corruption et la violence." Il considère en effet que le dopage reste le problème numéro un dans le sport. L'autre préoccupation importante du président du CIO sera sûrement de contrôler la croissance de l'entreprise olympique, devenue une grosse machine. Le sponsoring et des droits télévisuels ont permis à l'organisation de générer de gros profits et il considère que tous les pays, notamment ceux d'Afrique et d'Amérique du sud doivent pouvoir organiser les Jeux. De vastes chantiers pour assainir l'organisation sont donc engagés. Ses actes passés, il a été deux fois président de la commission d'évaluation des villes candidates à Sydney et Athènes, son expertise dans le domaine médical, son sens de la diplomatie plaident en sa faveur pour y parvenir.
Copyright Dicolympic - Contact - Conception WFHCustoms