Rio 2016
-644 jours
Pyeongchang 2018
-1197 jours
Tokyo 2020
-2093 jours
MASCOTTE
La première mascotte destinée à symboliser l’ère nouvelle du marchandising sportif fait son apparition aux Jeux d’hiver de Grenoble en 1968. Il s’agit d’un petit skieur stylisé baptisé « schuss » qui désigne l’action de skier à tombeau ouvert. Son succès est tel qu’à l’avenir, toutes les villes organisatrices choisiront une mascotte pour symboliser les Jeux. Ces objets ainsi que les épinglettes ou les torches sont fortement recherchés des collectionneurs du monde entier qui pour certains sont regroupés au sein de la Fédération Internationale de Memorabilia Olympique (FIMO). Aujourd’hui la révélation d’une mascotte olympique est un événement médiatique destiné à lancer le compte à rebours qui sépare des Jeux. C’est dans ces conditions que furent révélées les mascottes des Jeux d’Athènes en 2004, "Phébus et Athina", des poupées inspirées d’une statuette qui représentent Apollon - Phébus, dieu antique de la musique et Athina, déesse protectrice de la ville d'Athènes et symbole de la sagesse. Même si en Grèce, leur médiatisation fut très controversée, leur succès commercial fut tout aussi immédiat.
Retenons que si la première mascotte commerciale reste le célèbre « Schuss », les américains désignèrent un petit chien nommé « Smoky » comme mascotte des Jeux de Los Angeles dès 1932.
Copyright Dicolympic - Contact - Conception WFHCustoms