Rio 2016
-595 jours
Pyeongchang 2018
-1148 jours
Tokyo 2020
-2044 jours
MANAUDOU Laure (1986) France / France
La championne française n’a que 17 ans lorsqu’elle hérite du titre symbolique de meilleure nageuse française de tous les temps en remportant dans la piscine d’Athènes en 2004 son premier titre de championne olympique du 400 m nage libre. Elle entre également dans la légende puisqu’elle est la deuxième tricolore championne olympique après le titre de Jean Boiteux en 1952 à Helsinki. 24 heures après ce succès, la jeune Française remporte une nouvelle médaille de bronze dans le 100 m dos, la nage qui l’avait révélée. Elle est déçue par ce résultat car la nouvelle coqueluche du public Français déteste perdre. Aussi, elle est décidée à s’imposer sur 800 m. Elle aura la médaille d’or jusqu’à sa dernière longueur de bassin. Elle craque et doit laisser la Japonaise Ai Shibata la devancer. Elle remporte la médaille qui lui manquait, l’argent. Son entraîneur, Philippe Lucas a forgé une athlète exceptionnelle dont le culte de la victoire est sans égal. Mais les mois suivants, en dépit de titres mondiaux et européens, la nageuse quitte son entraineur et part s’exiler en Italie. Ce sera le début d’une dégringolade qui trouve son épilogue à Pékin. Laure Manaudou rate complément ses Jeux. L’icône du sport tricolore tombe de son trône sur 400 m avant de ne faire que de la pâle figuration sur 100 puis sur 200 m dos. La triple médaillée en Grèce reviendra bredouille de Pékin.


Copyright Dicolympic - Contact - Conception WFHCustoms