Rio 2016
-592 jours
Pyeongchang 2018
-1146 jours
Tokyo 2020
-2041 jours
IRAK
Depuis l’origine des Jeux, l’Irak n’a remporté qu’une seule médaille olympique. Elle n’y participe d’ailleurs que depuis 1948. Cette médaille, elle l’obtient au Jeux de Rome en 1960 dans une épreuve d’haltérophilie. Mais c’est aux Jeux d’Athènes en 2004 que la formation irakienne défraie la chronique lors de la cérémonie d’ouverture. Les 23 athlètes irakiens sont ovationnés par tout le stade. Quelques treize mois plus tôt, l’Irak est en guerre et les sportifs présents ne doivent leur participation qu’à la faveur d’une préparation rocambolesque à l’étranger. Il a fallut déployer des trésors d’inventivité pour assurer la protection des athlètes irakiens. L’entrée de l’équipe de football dans le tournoi olympique ne passe pas inaperçue, elle bat le Portugal 4 à 2. Mais ce n’est qu’un hors d’œuvre. Les irakiens enchaînent les matches et les victoires pour atteindre les demi-finales et s’incliner face au Paraguay. Une demi-finale qui valait largement une médaille d‘or. Voila pourquoi le nouveau président du Comité olympique Ahmed Al-Samarrai, qui avait succédé au fils déchu de l’ancien dictateur Saddam Hussein, considérait qu’il était important que les résultats inespérés de l'équipe de football aide "toutes les composantes du peuple irakien à oublier leurs différences et leurs divisions".

Copyright Dicolympic - Contact - Conception WFHCustoms